OK

OK Cancel

Thank you

Close

Previous

Quel est le lien entre le microbiome du cuir chevelu et les pellicules ?

Qu’est-ce que le microbiome du cuir chevelu ?

Roland Jourdain : Le microbiome est un écosystème invisible rassemblant des micro-organismes vivants qui font partie intégrante de la surface du cuir chevelu. Ces micro-organismes sont principalement des bactéries (des staphylocoques blancs et des cutibacterium acnes, anciennement appelés propionibacterium acnes) et des levures (avec une prédominance de malassezia restricta).

Il y a des millions de micro-organismes sur chaque cm du cuir chevelu ! Comme dans tout écosystème, ces organismes cohabitent les uns avec les autres mais aussi avec le cuir chevelu qui leur fournit des nutriments essentiels comme la sueur et le sébum.

Comme pour la peau du visage et du corps, le rôle de ce microbiome est de protéger le cuir chevelu des micro-organismes pathogènes (infectieux). Le microbiome du cuir chevelu est propre à chaque individu et varie en fonction des saisons, et parfois même au cours de la journée, en cas de lavage de cheveux par exemple.

Quel lien existe-t-il entre le microbiome et les pellicules ?

R.J. : La levure malassezia restricta est considérée comme la cause principale des pellicules. Des recherches récentes menées par L’Oréal (1) ont révélé que la quantité de ces levures est dix fois plus élevée sur des cuirs chevelus souffrant de pellicules. De plus, nos expériences in vitro ont démontré que la levure malassezia restricta est toxique pour les cellules du cuir chevelu (2). Nous ne connaissons pas encore les mécanismes exacts à travers lesquels la production de pellicules est décuplée mais nous étudions actuellement différentes hypothèses.

Nous avons également observé un déséquilibre des populations bactériennes, avec une augmentation des quantités de staphylocoques et une diminution de la quantité de cutibacterium acnes dans les zones du cuir chevelu comportant des pellicules. Nous tentons donc de comprendre comment commence ce déséquilibre du microbiome (appelé dysbiose) et si celui-ci provoque la formation de pellicules.

Une chose dont nous sommes certains est que le sébum du cuir chevelu, duquel se nourrit la levure malassezia, est essentiel à la formation de pellicules. Sans production de sébum, comme c’est notamment le cas chez les enfants, il n’y a pas de pellicules !

Y a-t-il d’autres facteurs provoquant la formation de pellicules ?

R.J. : En plus de la levure malassezia et du sébum, un autre facteur provoquant probablement la formation de pellicules est la prédisposition d’un individu à celles-ci. Certaines personnes sont plus sujettes à développer des pellicules que d’autres à cause d’un cuir chevelu trop sec, de problèmes de barrière protectrice du cuir chevelu ou de défenses immunitaires ou antioxydantes ne fonctionnant pas de manière optimale.

C’est la raison pour laquelle les pellicules sont un problème très fréquent qui concerne presque la moitié de la population adulte mondiale.

HUB_CONTENT_DHSC_EXPERT_02_ROLAND_JOURDAIN_585_400.jpg

Roland JOURDAIN

Microbiologiste et chercheur associé chez L'Oréal Recherche Avancée

La levure Malassezia restricta est considérée comme la cause principale des pellicules.

Skinconsult

ALGORITHME DE DÉTECTION DES SIGNES DE L’ÂGE
DÉVELOPPÉ EN COLLABORATION AVEC DES DERMATOLOGUES

1 minute
pour analyser
votre peau

Prenez un selfie

Complétez
votre profil

Obtenez votre routine beauté personnalisée

v_woman.jpg
RidulesVotre force
Rides
sous les yeux
Votre priorité
Manque de
fermeté

Découvrez
skinconsultai

loading : 0,484 sec