OK

OK Cancel

Thank you

Close

Previous

La perte de cheveux : Les questions les plus fréquentes

HUB_CONTENT_DHSC_FAQ_01_Can_hair_loss_be_caused_by_menopause.jpg

La ménopause peut-elle provoquer la perte de cheveux ?

Oui

Beaucoup de femmes remarquent au moment de la ménopause que leurs cheveux deviennent plus fins et se clairsement par endroits. Il ne s’agit pas nécessairement d’une calvitie. Les changements hormonaux qui surviennent à cette période sont la principale cause de la perte de cheveux chez les femmes. Le risque de perte de cheveux est d’autant plus important en cas de prédisposition génétique à l’alopécie androgénétique (calvitie).
Les changements hormonaux les plus importants à la ménopause sont la chute des taux d’œstrogène et de progestérone. Certaines femmes remarquent alors que leurs cheveux ont moins de force, sont plus fins et poussent plus lentement. Au même moment, la baisse de ces deux hormones déclenche également une augmentation de la production d’androgènes (hormones sexuelles mâles), et plus particulièrement de testostérone. Cela peut provoquer un rétrécissement des follicules pileux et, in fine, entraîner une chute de cheveux. De plus, les androgènes peuvent aussi favoriser l’apparition de poils indésirables, par exemple sur le visage.
Cependant, chez les femmes ménopausées, d'autres facteurs peuvent entraîner une perte de cheveux comme un niveau élevé de stress, une alimentation déséquilibrée, un manque d’exercice, une maladie, une mauvaise hydratation ou encore des insomnies.
Certains nutriments (surtout les vitamines B, le zinc et les acides gras oméga-3) sont vitaux pour l’équilibre hormonal et la santé des cheveux. Une carence de ces nutriments peut donc entraîner la perte de cheveux.
Des compléments contenant ces nutriments, tels que la vitamine B7 (ou biotine), peuvent aider à traiter la chute des cheveux. Votre médecin peut cependant demander un bilan sanguin complet afin de déterminer les causes exactes de la perte de cheveux.

Source:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5582478/

HUB_CONTENT_DHSC_FAQ_02_Can_hair_loss_be_genetic.jpg

La perte de cheveux peut-elle être génétique ?

Oui

Ce phénomène est appelé alopécie androgénétique. C’est la cause la plus fréquente de perte de cheveux chez l’homme et la femme, bien que cela soit généralement plus répandu chez les hommes. Comme son nom l’indique, elle est causée par une prédisposition génétique (qui se manifeste donc plus fortement chez les hommes) et par l’impact des hormones mâles (ou androgènes).Bien que l'on parle d'une forme héréditaire de perte de cheveux, il est possible qu’une génération soit sautée et que deux membres d’une même famille ne soit pas touchés de la même façon par la perte de cheveux.

HUB_CONTENT_DHSC_FAQ_03_Can_hair_loss_cause_itchy_scalp.jpg

La perte de cheveux provoque-t-elle des démangeaisons du cuir chevelu ?

Non

Au contraire, ce sont les démangeaisons sévères qui peuvent entraîner la chute des cheveux lorsqu’elles sont causées par certaines affections du cuir chevelu, telles que le psoriasis, la teigne et l'eczéma du cuir chevelu (ou eczéma séborrhéique).

En effet, la plupart de ces pathologies affectent la structure, et donc la résistance des follicules pileux. Tout votre cuir chevelu est déséquilibré, tout comme les follicules pileux, qui normalement maintiennent fermement la racine des cheveux. Lorsque les follicules pileux sont affaiblis, les cheveux tombent plus facilement. Le grattage agressif du cuir chevelu qui accompagne les démangeaisons peut également être une cause de la chute de cheveux et accélérer celle-ci dans certaines zones. La bonne nouvelle est que les cheveux repoussent normalement dans la plupart des cas une fois que le cuir chevelu est traité.

La perte de cheveux peut-elle être hormonale ?

Oui

La perte de cheveux irréversible est appelée, en termes scientifiques, alopécie androgénétique. C’est le type de perte de cheveux le plus répandu avec plus de 70 % des hommes touchés et 40 % des femmes. Comme son nom l’indique, l’alopécie androgénétique est liée aux hormones mâles appelées « androgènes ». Ces hormones existent aussi chez les femmes, mais à de plus faibles taux, et n'entraînent presque jamais une calvitie complète, ce qui peut être le cas chez les hommes. L’alopécie androgénétique peut aussi augmenter pendant la ménopause, car elle est directement liée aux changements hormonaux qui se produisent à cette période. Les contraceptifs et les changements hormonaux après la grossesse sont également des causes de la perte de cheveux chez les femmes. Heureusement, celles-ci sont généralement temporaires et réversibles.

La perte de cheveux peut-elle être temporaire ?

Oui

L'effluvium télogène est le nom donné à une perte de cheveux soudaine, souvent abondante et diffuse. Suite à un élément déclencheur, les cheveux entrent massivement en phase de repos (ou télogène) pour ensuite commencer à tomber, environ 3 mois plus tard.

Les principaux éléments déclencheurs de l’effluvium télogène sont :
-       un traumatisme ou une maladie grave ;
-       un évènement majeur et stressant de la vie (la perte d’un être cher par exemple) ;
-       une importante perte de poids ou un régime extrême ;
-       la naissance d’un enfant ;
-       des facteurs environnementaux tels que le changement de saison ou une exposition à la pollution ;
-       une carence nutritionnelle ;
-       un dérèglement endocrinien ;
-       des problèmes de peau sévères affectant le cuir chevelu ;
-       la prise de médicament provoquant une chute de cheveux.

L’effluvium télogène n’est pas héréditaire et peut affecter n’importe qui, homme ou femme de tout âge. Le diagnostic est généralement établi sur la base de l’apparence et de l'évolution de la chute des cheveux.Un trichogramme (examen de la racine des cheveux) peut confirmer la suspicion d’effluvium télogène. Une biopsie du cuir chevelu est cependant rarement nécessaire. Toutefois, un test sanguin peut également être proposé pour écarter d’autres causes de la perte de cheveux.Ce type de perte de cheveux est temporaire, ce qui veut dire que les cheveux vont reprendre leur cycle de croissance naturel une fois la cause éliminée ou traitée.

Est-ce que porter des chapeaux provoque la perte de cheveux ?

Non

Contrairement aux croyances populaires, le port d’un chapeau ou d’une casquette ne provoque pas la perte de cheveux. Bien qu’ils aplatissent les cheveux sur certaines zones du cuir chevelu, la pression exercée n’est généralement pas assez forte pour endommager les follicules pileux. Puisque nous perdons tous entre 50 et 100 cheveux en moyenne par jour, il est tout à fait normal de retrouver quelques cheveux dans son chapeau à la fin de la journée.En revanche, un chapeau peut causer des infections ou des irritations du cuir chevelu si celui-ci n’est pas bien lavé, et ce, régulièrement.

HUB_CONTENT_DHSC_FAQ_07_MY_FATHER_IS_BALD_WILL_I_BE_SO.jpg

Mon papa est chauve, vais-je aussi le devenir ?

Oui / Non

L'alopécie androgénétique est une perte de cheveux influencée par des hormones mâles qui peut conduire à la calvitie. Cette forme de perte de cheveux est génétique et est donc souvent transmise de père en fils. Toutefois, elle peut facilement sauter une génération ou être transmise de manière plus douce. C’est pourquoi tous les membres d’une même famille ne sont pas forcément affectés de la même façon.Si votre papa est chauve, il y a donc des chances que vous le soyez aussi… ou pas (complètement).

HUB_CONTENT_DHSC_FAQ_08_DOES_BALDNESS_STRIKE_ONLY_MEN.jpg

Une femme peut-elle devenir chauve ?

Non

Les femmes, tout comme les hommes, peuvent être touchées par la perte de cheveux.Les deux sexes ne sont cependant pas affectés de la même façon par la chute de cheveux, car la chute est influencée par les hormones masculines et féminines. L’alopécie androgénétique résulte d’une augmentation de l’effet des androgènes (hormones sexuelles mâles) sur la racine des cheveux. Souvent prédisposés génétiquement, les hommes sont généralement plus sujets à ce problème que les femmes.En outre, l’alopécie androgénétique évolue différemment chez les hommes et les femmes. Chez les hommes, la variante la plus grave est la calvitie avec la perte totale des cheveux ou avec quelques cheveux restants sur la nuque et les tempes (couronne). Chez les femmes, la perte de cheveux est diffuse et limitée au sommet de la tête avec plus ou moins d’ampleur, de sorte que (généralement) il n'y a pas de calvitie visible.

HUB_CONTENT_DHSC_FAQ_09_HAVING_A_HAIR_CUT_FORTIFIES_HAIR.jpg

Une coupe de cheveux fortifie-t-elle les cheveux ?

Non

Ceci est un mythe. Les cheveux sont composés d’une racine et d’une tige. La partie visible est la tige capillaire qui se compose en réalité de cellules mortes. Par conséquent, le fait de se faire couper les cheveux ne contribue en rien à la production, à la croissance ou à l'évolution des cheveux.

Skinconsult

ALGORITHME DE DÉTECTION DES SIGNES DE L’ÂGE
DÉVELOPPÉ EN COLLABORATION AVEC DES DERMATOLOGUES

1 minute
pour analyser
votre peau

Prenez un selfie

Complétez
votre profil

Obtenez votre routine beauté personnalisée

RidulesVotre force
Rides
sous les yeux
Votre priorité
Manque de
fermeté

Découvrez
skinconsultai

circle1circle2circle3circle4
loading : 0,673 sec