getGeoIPCountryCode = US SiteAppCode = BE_FR Test : 'BE_FR/US'

OK

OKCancel

Thank you

Close

Ménopause et hormones : nous vous expliquons tout

Ménopause et hormones : nous vous expliquons tout
  • favoris

Après une vie de dur labeur, il est temps pour vos ovaires de prendre une retraite bien méritée ! À un moment donné, les hormones doivent ralentir la cadence et ce ralentissement s’accompagne de quelques bouleversements. Ceux-ci sont parfaitement normaux. Mais au fait, quel est le rôle de ces hormones ?

Les œstrogènes, la progestérone, les androgènes – que font-ils et quel est leur rôle lorsque « le changement » apparaît ?

Une fois qu’il n’y a plus de follicules, notre mécanisme ovarien s’éteint progressivement. À partir de ce moment-là, les ovaires cessent de produire des œstrogènes et de la progestérone. Tout le monde sait que cela correspond à la fin de la fertilité, mais est-ce que ces hormones ont d’autres effets sur notre corps ? En effet, il y a d’autres répercussions ; le corps entier subit des modifications.

Œstrogènes, progestérone, androgènes : qui fait quoi ?

Ces trois hormones sont secrétées par les ovaires.

Œstrogènes

À la puberté, ces hormones sont responsables du développement de notre poitrine, du vagin et de l’utérus. Elles exercent aussi une influence sur la distribution de graisses dans notre corps, sur la résistance de nos os et sur les niveaux de cholestérol et de triglycérides dans le sang. Lorsque leur équilibre est perturbé, l’équilibre du corps tout entier est perturbé. Vous constaterez peut-être qu’une pénurie d'œstrogènes entraîne des réactions en chaîne dans notre corps et peut provoquer des troubles du sommeil, des problèmes de concentration, une perte d’appétit sexuel et des douleurs articulaires. Tous ces symptômes peuvent sembler effrayants, mais heureusement, l’arrivée de la ménopause ne signifie pas nécessairement que vous allez subir tous les symptômes. Chaque femme ressent la ménopause différemment et les facteurs héréditaires ainsi que le mode de vie peuvent avoir une influence non négligeable.

L’ostéoporose, c'est quoi ?

Souvent, une baisse des niveaux d'œstrogènes est pointée du doigt pour l’apparition d’un problème fréquent chez les femmes de plus de 40 ans : l’ostéoporose, une affection caractérisée par une fragilité accrue des os, qui ont tendance à se casser plus souvent. Comme nous perdons de la masse osseuse avec l’âge, nos os deviennent progressivement plus friables et résistent moins bien aux chocs, ce qui augmente le risque de fractures. Un tiers de toutes les femmes en souffre à un moment de la vie après la ménopause, et le risque augmente après l’âge de 65 ans. En réalité, la ménopause et l’absence de production d'œstrogènes ne représentent pas les principales causes de l’ostéoporose. Notre structure osseuse est déterminée à 80 % par la génétique. La « perte » de masse osseuse est en premier lieu un signe du vieillissement. À 30 ans, notre masse osseuse a atteint son point culminant. Après cela, elle commence à diminuer, à raison d’environ 3 à 5 % par décennie. La ménopause ne fait qu’accélérer ce processus, et la diminution du taux d'œstrogènes perturbe le métabolisme protidique et calcique. Ensuite, la perte de masse osseuse augmente de 1,5 % par an - parfois plus chez certaines femmes -, ce qui renforce le risque d’ostéoporose.

Qu’est-ce que la progestérone ?

Le rôle premier de cette hormone consiste à favoriser l’implantation de l’ovule fertilisé, renforçant la muqueuse de l'utérus. Il s’agit d’une des hormones essentielles pour la réussite de la grossesse. Elle permet également de réguler le taux d'œstrogènes. Par exemple, la progestérone a un effet diurétique qui annule l’effet de « rétention d’eau » des œstrogènes, ce qui aide à combattre le gonflement de la poitrine et du corps que l’on associe généralement aux cycles menstruels.

Les androgènes, c’est quoi ?

Précurseurs des œstrogènes, les androgènes servent en particulier à assurer la croissance des poils pubiens et des aisselles. Ces hormones mâles diminuent en quantité à la ménopause mais ne disparaissent pas complètement car elles sont produites par la glande surrénale ainsi que par les ovaires. La testostérone est l’androgène le plus connu. La dihydrotestostérone (DHT) et l’androsténonedione sont moins connues, et sont surtout importantes sur le plan du développement masculin.

Vous voulez découvrir ces produits par vous-même ? Alors achetez-les chez votre pharmacien le plus procheou en ligne !

NOS PRODUITS

  • Complexe Substitutif - Concentré
  • Neovadiol Complexe Substitutif Nuit | Vichy
  • Neovadiol Gf - Vichy Neovadiol Magistral Elixir - Vichy
  • LES PLUS LUS

    go to top